Meute Waingunga 96 – Réunion du 18 octobre

C’est le dimanche 18 octobre que la Wai a enfin pu faire sa deuxième réunion de l’année. Ce fut avec une immense joie que nous nous sommes retrouvés après 4 semaines d’attente ! À notre plus grande surprise et bonheur, nous avons eu un grand nombre de présents malgré les circonstances actuelles et la météo plus qu’agréable était également au rendez-vous. C’est donc sous de beaux rayons de soleil que la meute s’est dirigée vers le fameux Parc De Woluwe. Le trajet a été fait en un temps record car même la voiture des chefs avec le matériel a pris plus de temps à arriver ! 
La journée a donc pu commencer et ce avec un touche-touche chaine où les 4e année devaient toucher le reste de la meute pour les rajouter à la chaine. Ce ne fut pas chose aisée mais grâce à leur endurance ils ont fini par y arriver, bien joué !
Après ce mémorable touche-touche chaine, les loups ont appris qu’ils allaient ENFIN recevoir ou plutôt devoir trouver leur sizaine. Les sizainiers et seconds ont, pour ce faire, tenu eux-mêmes différents post auxquels les loups devaient passer afin de recevoir le nom d’un autre loup se trouvant dans leur future sizaine.  Entre mastermind, corde à sauter, recherche d’objets cachés dans les bois les yeux bandés, course relais en brouette, tapis roulant et trouver une chanson avec un mot particulier, les louveteaux se sont donnés à fond (comme d’hab) afin de connaitre leurs futurs camarades de cette année !
Après de longues recherches et d’accomplissements d’épreuves, les sizaines furent presque toutes formées. Presque ? Oui ! Car personne, mise à part les sizainiers et seconds, ne connaissait la couleur de sa sizaine ! Les sizaines presque complètes se sont donc mises en marche, grâce à une boussole et un nombre de pas indiqué par les chefs, vers un trésor dans lequel la couleur de leur sizaine se trouvait. 

  • « Il faut creuser maintenant ?? »
  • « Je sais pas, surement oui si c’est un trésor ;) »
  • « Creusons alors ! »

La sizaine des Noirs, Blancs, Rouges, Gris, Verts et Bleus étaient maintenant formées !!!! Après avoir mangé en sizaine et fêté l’anniversaire d’Oliwier, place à l’aventure : les cités d’or nous attendent ! Mais avant de quitter l’Espagne pour de longs mois, il est important de faire une dernière fois place à la tradition : la corrida ! Pour se faire, les loups se sont mis en binômes, l’un portant l’autre sur le dos et le but était de toucher les autres binômes grâce à une craie afin de les éliminer. Dès qu’il ne restait que quelques binômes, un taureau rentrait en jeu et le binôme qui arrivait à éliminer ce dernier gagnait la corrida ! 

Il était désormais temps de prendre les voiles direction l’Amérique. 
C’est avec tristesse que les loups ont laissé familles, amis, tortilla et sangria derrière mais également avec un grand désir d’aventure qu’ils commencèrent à tout préparer et à mettre les voiles. Afin d’avoir le meilleur des bateaux (meilleure voile, coque, sol, proue, etc.) et d’atteindre les terres le plus vite possible, le principe du jeu stratego était à suivre. Chaque équipage (sizaine) avait donc à son bord un capitaine, un moussaillon, un vigie, un magicien, un triton, un pirate, etc. La traversée de l’Atlantique n’a pas été très facile car orages et tornades venaient parfois barrer le chemin… Mais heureusement, tous les équipages ont bel et bien atteint la terre ferme. La sizaine des Blancs a d’ailleurs pu la découvrir en premier, ayant réussi à toujours avoir le vent dans le dos et à naviguer de la meilleure des manières !
Après cette épuisante traversée pleine de rebondissements, nos nouveaux explorateurs ont décidé de se reposer durant une petite semaine avant de se remettre en route et de découvrir le nouveau monde et d’en apprendre plus sur ces fameuses cités d’or. Les aventures reprennent le 25 octobre donc ne vous habituez pas trop au repos ;)

Le Staff Wai,
Akela, Oonaï, Hathi, Ferao, Won-Tolla, Rikki, Baloo, Sahi, Phao

P.S. : Merci aux pionnières qui sont venues aider et voir ce qu’était l’animation à la Waingunga ! 

Réunion de passage de la Waingunga – 20 septembre 2020

Dimanche passé, c’est pour une fois le beau temps qui a accueilli nos chers louveteaux au local ! (Les lecteurs attentifs se souviendront que la météo s’arrangeait pour être mauvaise à chaque réunion l’année passée). Même s’ils ne pouvaient pas faire de bisous à leurs parents chéris, anciens comme nouveaux loups avaient l’air en pleine forme et ravis d’être là pour retrouver le staff plus MOTIVÉÉÉÉ que jamais malgré les masques qu’ils devraient porter toute la journée ! La Waingunga reprenait de l’exercice après un long mois de pause.
Une fois arrivés au parc de la Woluwe, à l’endroit favori de la meute depuis des générations, les loups ont dû contenir un peu leur joie d’avoir échappé aux cyclistes imprudents : rien de tel qu’un bon rassemblement bien sérieux et rébarbatif pour commencer l’année ! Mais nooon, en vrai, les premières années ont découvert les traditions de rassemblement de la meute, les cris, les sizaines, le salut, puis toute la meute a repris les cris en boucle pour s’entrainer. Il n’était pas 11h que Ferao s’était déjà cassé la voix ! Puis vint le tour du choix du Mowgli : Nathan a dû céder sa place privilégiée de plus petit loup de la meute à … Mowgli, vu que désormais tout le monde l’appellera comme ça 😉. Les premières années se sont présentés rapidement à la meute et ont été répartis dans leur sizaines temporaires, puis toute la meute s’est livrée à une bataille des visages pour apprendre à connaitre les noms des nouveaux venus ou des anciens.

Pour mieux connaitre les louveteaux et leurs attentes, les chefs ont ensuite divisé les loups par années pour le « rocher du conseil » où chaque loup pouvait exprimer ses attentes, craintes et idées pour l’année à venir. Quel programme ! Tandis que les ainés apprenaient que désormais les chefs leur faisaient confiance pour mener la meute en exemples, les nouveaux étaient rassurés par Aké, sans savoir ce qui les attendait : la fameuse cérémonie d’entrée à la Wai ! Ce passage obligé consiste à passer une sorte de haie d’honneur des louveteaux, mais en sautant sur leurs bras comme si c’était un trampoline géant. Eh oui, on ne rentre pas dans cette meute comme dans un moulin. Et ils n’étaient pas au bout de leurs surprises : la dernière étape à franchir est la fameuse montée de Jérusalem, un jeu où les nouveaux doivent monter une pente pendant que les autres leurs barrent le chemin. Avec l’aide des quatrièmes années et finalement des deuxièmes années, tout le monde à réussi à passer la ligne d’arrivée, je vous rassure. Comme les chefs n’avaient pas pu participer avec les loups – Covid oblige – ils se sont livrés entre eux à ce choc sanglant pour empêcher Baloo, Sahi et Phao, les nouveaux chefs, d’arriver à leur tour en haut de la pente, sous les acclamations de la meute. 

Après le repas, et un petit foot pour attendre les mangeurs moins rapides, venait l’heure du grand jeu de l’après-midi. Le but : découvrir le thème de l’année. Les sizaines ont commencé par passer des épreuves chez les chefs pour gagner des soldats pour la suite du jeu. Que ce soit au golf, à la course relais ou à un jeu de connaissance des autres, les loups se sont à chaque fois dépassés avec leur sizaine provisoire. La deuxième partie du jeu était librement inspirée du jeu Risk : le but de chaque sizaine était de prendre possession d’un continent entier, en espérant que celui-ci corresponde au thème de l’année, en gagnant des troupes armées grâce à des attaques de camp en bois (pour l’anecdote, le Risk avec attaques de camp était le premier jeu à la Wai de Rikki et Ferao). Finalement, la sizaine des ROUGES a conquis toute l’Amérique latine, où se passera l’intrigue de l’année : cette année la Wai suivra les Conquistadors à la découverte des peuples Mayas, Incas, Aztèques et surtout de leurs cités d’Or. On dit dans l’Espagne du XVème siècle que le Nouveau Monde regorge de richesses qui rendraient leurs possesseurs les plus heureux du monde !
Une fois que les loups ont compris de quoi il s’agissait, tout le monde a repris le chemin du local pour retrouver ses parents après un rassemblement des honneurs « en wifi » 😉. Le staff espère que la journée aura plu autant à chaque loup, et on se réjouit de tous les retrouver ce dimanche !

Le Staff Wai,
Akela, Oonaï, Hathi, Ferao, Won-Tolla, Rikki, Phao, Sahi et Baloo ! 

Pionniers 2020 – 2021

Bonjour à tous et à toutes,

Une nouvelle année commence et pour les pionniers de la 896ème Saint-Pierre aussi, et ils recherchent des jobs en tout genre (jardinage/rénovation/peinture/déménagement/service à des fêtes/organisation d’anniversaires/aide à des évènements/…). Le but de ces travaux est de récolter de l’argent pour soutenir et participer à un projet humanitaire ou social à l’étranger. Nous ne connaissons pas encore le projet final, mais celui-ci sera choisi très prochainement par nos pionniers. 

Pour réaliser celui-ci nous avons besoin de votre soutien et de tous vos contacts pour d’éventuels jobs. N’hésitez pas à nous contacter par mail à l’adresse suivante : pionniers896@gmail.com Ou par téléphone : 0470.32.72.08

Vous pouvez aussi nous suivre sur Instagram (pionniers_896) et sur Facebook (896 Pionniers) pour rester au courant des dernières informations, des nombreux projets qui sont déjà en préparation, de nos ventes, …

Merci d’avance pour votre soutient,

Les pionniers 2020 – 2021

Réunion vélo au bois de la Cambre 

La meute Waingunga s’est donnée rendez-vous au bois de la Cambre le dimanche 8 mars afin de découvrir le parcours des 5h VTT qui les attendait normalement le 28 mars ! Après une prise de connaissance du parcours et des règles à connaître pour l’événement, les loups se sont entraînés pour pouvoir rentrer dans les équipes les plus connues du cyclisme pour y intercepter la mafia du dopage !
Ce n’est que partie remise, les 5h VTT ont peut-être été annulés mais la Wai montrera ce qu’elle vaut l’année prochaine !!
Malgré la pluie et le vent, les loups de la Wai ont tout donné (comme d’habitude!!). Et merci aux aspirants qui sont venus encadrer nos équipes de cyclistes durant l’après-midi !
Merci et à dans pas trop longtemps on espère,
Le staff Wai,

Akela, Oonaï, Kaa, Hathi, Won-Tolla, Ferao et Rikki

La cabane des nains

Ce dimanche 8 mars la Sarabande des écureuils est allée rendre visite à l’un des derniers peuples du monde des balas qui leurs était encore inconnu. La ribambelle a été à la rencontre des nains ! Durant la matinée et le début de l’après-midi ils ont passé leurs temps à faire connaissance avec chacun des nains. Chaque nain leur avait préparé  une petite surprise !

Le Nainbécile fut le premier qu’ils rencontrèrent. Ce dernier avait malencontreusement perdu ses œufs en or… Ses œufs magiques étaient indispensables pour le repas des nains. Car ils avaient la particularité d’être l’élément clé de la recette de la plus savoureuse omelette dont seuls les nains ont le secret. Les baladins ont donc dû chercher ces œufs et les garder précieusement dans leurs sacs jusqu’à l’arrivée à la cabane des nains.

Une fois leurs œufs en or bien protégés dans leurs sacs, la ribambelle continua son chemin et tomba sur le Nainsolite. Il leurs proposa un concours de blagues pour leur remonter le moral durant cette longue escapade vers la cabane des nains. Les blagues et rires s’enchaînaient et les baladins ont pu reprendre la marche le sourire aux lèvres !

Arrivé au prochain territoire le Nainpossible réussi à les surprendre avec des énigmes en tous genres. Ça n’a pas duré longtemps avant que le Nainpossible comprenne que les baladins étaient trop perspicaces pour se faire déstabiliser pas ses énigmes. A chaque énigme, la ribambelle trouvait facilement la réponse. Une fois son répertoire épuisé il ne put les garder plus longtemps et les laissât continuer leur chemin.

Un peu plus loin, le Nainportekwa leur laisser souffler un peu après ces énigmes incessantes. Il leur apprit sa dance favorite, le Harlem Shake ! Cette danse contagieuse rend tous ses participants contaminés par la maladie de la danse folle.

Après tant de gesticulations insensées, il fut temps de reprendre la route. Après des kilomètres de marche la ribambelle arriva enfin à rencontrer le prochain nain. Le Nainstituteur essaya de leur enseigner à nouer leurs lacets, enfin essaya…

Le temps était arrivé pour les baladins de faire une pause et de manger leur pique-nique bien mérité. Mais après seulement un peu de temps ils tombèrent nez à nez avec le Naindestructible. Celui-ci leur proposa un parcours du combattant finissant en montée de Jerusalem. Ce fut une réelle épreuve mais tous les baladins ont réussi à finir le parcours en terminant en haut de la butte.

En route vers la cabane des nains ils rencontrèrent le dernier des nains, le Naingénieur. Il leur proposa de mettre à l’épreuve leurs connaissances en ingénierie pour protéger leurs œufs en or qu’ils gardaient si précieusement dans leurs sacs. Chaque groupe reçu du matériel pour protéger leur œuf magique qu’ils allaient devoir faire tomber d’un pont. Quasi toutes les équipes ont réussi à sauver leurs œufs en or et purent ainsi reprendre la route.

Après de longues heures de marches la ribambelle arriva enfin aux portes de la cabane des nains. Mais personnes ne s’y trouvait ! « Comment est-ce possible ? » se disaient les baladins. Il fallait donc aller à leur recherche dans les parages ! Heureusement ce n’était qu’une blague des nains. Ils s’étaient cachés pour surprendre la Sarabande… Mais ce n’était pas la dernière surprise. Les nains avaient préparé un merveilleux goûter pour la ribambelle. Des gâteaux, des gaufres, des crêpes avaient été préparés en tant que bienvenue dans le territoire de la cabane des nains.

Malheureusement toute belle aventure a une fin… C’est donc après s’être longuement amusé avec les nains que la Sarabande des écureuils fut contrainte à rentrer au local pour le rassemblement final et le retour chez Maman et Papa !

– Le staff Bala –

 

Meilleurs vœux 2020

Chers Animés, Chers Parents, Chers Staffs,

Tout d’abord, nous souhaitons vous remercier pour la confiance que vous nous avez porté, et pour l’investissement que vous avez apporté dans chacune de nos réunions, lors de cette année.

Ensuite, nous vous assurons que notre motivation pour l’année à venir sera encore plus grande. 

Enfin, nous vous souhaitons à tous et toutes le meilleur, que ce soit dans votre scoutisme, dans votre scolarité ou encore dans votre travail. Nous espérons que l’année 2020 sera riche en émotion et pleine de bonheur. 

Pour conclure, nous citerons Victor Hugo :

« Saluons ensemble cette nouvelle année qui vieillit notre amitié sans vieillir notre cœur ».
Victor Hugo

Le staff Scout

80489088_435427814003592_8854617419109367808_n80789437_1467694923385573_6019939703829037056_n

Le staff Amazones vous souhaite de belles vacances et une heureuse année 2020 !

Jeudi 19 décembre, pour notre veillée de Noel, nous sommes allées à la patinoire. Une fois parées de nos patins, nous avons glissé sur la glace pendant 1h30. Ce sport nous a ouvert l’appétit et nous sommes donc retournées au local pour profiter de tous les plats concoctés par nos guides : chips maisons, salades en tout genre, poulet pané, tiramisu et gâteaux étaient de la partie! Entre le plat et le dessert, pour éviter d’exploser, nous avons fait un petit jeu de compliments et de petits mots à aller écrire sur des feuilles qui recouvraient les murs, sur des musiques de Noël. Après les desserts, chaque guide a pu repartir avec sa feuille et ses petits mots gentils ainsi que notre carte de vœux! Nous vous souhaitons à tous un joyeux Noël, de belles vacances et une heureuse année 2020! Nous nous retrouvons en super forme en février!

80964533_3440060459368811_5096323037117022208_n.jpg

Cartedevoeux2